Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 15 décembre 2016

Ca sent le sapin

Au cours des derniers six cents millions d'années la terre a connu sept extinctions massives d'espèces. La première date du début du cambrien, il y a 540 millions d'années. nous sommes les contemporains de la dernière de ces extinctions. A la fin du XXIem siècle la moitié des plantes et des animaux qui existe encore sera éteinte.

 

chien.JPG    

     Auront disparu

 

   4327 espèces de mammifères,

   9672 espèces d'oiseaux ;

   98 749 espèces de mollusques ;

   401 015 espèces de coléoptères

   6 224 espèces de reptiles

   23 007 espèces de poissons

 

   L'Eden se retire peu à peu du jardin.

 

PASCAL QUIGNARD: "Les Ombres errantes", XXVII, éditions Grasset, 2002.

 

Photo: Fragment de certains jours, la ronde, etc... sur un thème de saison, vu, grande rue de la Croix Rousse, avant la venue de l'hiver, et le retour des oursons sur le banc de l'inquiétude, je vous les montrerai peut-être, si les brumes revenues ne nous condamnent pas à errer au milieu de la patinoire rivée aux pieds du bon Jacquard tiré par un traineau protégé par l'oiseau... Je pourrai vous montrer, un certain jour encore, la taverne des lutins et puis la pépinière (et ses pépiniéristes sympathiques et costauds), le vin chaud, les poneys, le boeuf, l'âne, un lama (allez savoir pourquoi) et autres espèces d'espaces en voie de disparition, sauf les vrais marrons chauds, quasi éradiqués de la vogue aux marrons aujourd'hui retrouvés sur la loco-rétro du genre de la lison, qui fait poêle à charbon pour réchauffer les mains, (et sans doute les marrons), alors que tous mes trains, les vrais transsibériens vont être supprimés pour laisser dériver des cars trashy-fluo, des flixbus, ils s'appellent, et par dessus le marché il n'est pas un flocon de neige aux environs pour vous faire une image de rêve, du côté de la forêt, totalement tronçonnée depuis ce doux cliché, pas encore goudronnée, un autre espace-nature, futur à découvrir. Je précise pour les âmes sensibles que ceci n'est pas un conte de Noël. Le pressing en prélude aux festivités à venir a été photographié avec l'aimable participation de Rex l'authentique chien errant de colline qu'on attache au piquet - chez nous, paradoxal, le piquet, c'est la quille - sinon Rex il se sauve retrouver ses copains dans le premier royaume, nous on reste des humains, on l'attache pour son bien. Rex, il croit que c'est pas loin, le jardin, les royaumes... il croit qu'y a des sentiers comme au temps qu'on vivait dans un gîte en rondins du quatrième royaume. Il y comprendrait rien, les panneaux, l'autoroute... En plus, il sait pas lire. Il pourrait disp...  

 

Histoire à ne pas suivre.

 

Lyon, Frb © Hiver 2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.